L'art nouveau de Bir-Hakeim

Au premier plan, le pont de Bir-Hakeim


Le pont de Bir-Hakeim porte le nom de la bataille qui permit aux troupes la France libre de vaincre les blindés de Rommel dans le désert de Libye (1942-1943). Il remplace l'ancien viaduc de Passy, construit en 1878 et franchit obliquement la Seine en coupant l'extrémité de l'île des Cygnes.

Ce pont de 257 mètres de long et 25 mètres de large fut construit entre 1903 et 1905 par l'ingénieur Louis Biette et l'architecte de la Compagnie de chemin de fer métropolitain Jean-Camille Formigé. Il accueille tout à la fois le métro, la circulation automobile et les piétons. Le trottoir central du pont était, à l'origine, surmonté de colonnettes d'inspiration Art nouveau.

Le pont est orné de groupes monumentaux en fonte au niveau des balustrades et des pylônes. Les bas-reliefs, en maçonnerie, ont nécessité le concours d'artistes ayant contribué à la décoration du pont Napoléon III. Jules Coutan a réalisé la Seine et le Travail, en amont et A. Injalbert l'Electricité et le Commerce en aval.


(photo aérienne et informations trouvées chez Wikipedia)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire